Chassez la mélancolie

La cuisine du chef propose une cuisine faite de finesse et talent, une cuisine pour chasser toute mélancolie

Le nom de ce restaurant est inspiré du mot de Baudelaire, dont les poèmes ornent les muras, pour former un décor original qui évoque des aspects industriels et agroalimentaires du patrimoine dauphinois, des ferrailles de Bouchayer-Viallet aux ciments Vicat, des noix de Grenoble engrillagées sur d’authentique séchoirs aux biscuits Brun.

Ouvert il y a une vingtaine d’année par Alain GIROD, le Chasse-spleen offre un rapport qualité/prix de tout premier ordre avec un menu du jour à 18 euros (uniquement le midi) sans concession tant sur la qualité de l’assiette que sur le service ou la vaisselle.

Vous avez également le choix entre la carte ou deux menus au prix attractif de 29 et 39 euros. Le chasse-spleen c’est également une cave de premier ordre avec ses verticales des parcellaires de Guigal et ses prix attractifs sur de belles étiquettes en rhône septentrional.